Dépression post-partum : comment la détecter et la soigner ?

Dépression post-partum

Publié le : 04 janvier 20236 mins de lecture

Les premiers mois après l’accouchement peuvent être réellement éprouvants pour la maman, et parfois aussi pour le papa. Entre le tourbillon d’émotions, le changement des habitudes et la responsabilité qui pèse sur les jeunes parents, on peut très vite perdre pied, voire plonger dans ce que l’on appelle la dépression post-partum. Quels sont les signes d’une dépression post-natale et comment la traiter ?

La dépression post-partum, qu’est-ce que c’est ?

La dépression post-partum est une pathologie qui survient parfois après la naissance d’un enfant. Le plus souvent, elle se manifeste dans les 2 à 8 semaines post-natales, mais elle peut se déclencher à tout moment durant l’année qui suit l’accouchement. Cette forme de dépression peut constituer la continuité du syndrome du Baby blues, comme elle peut arriver indépendamment de ce dernier. Contrairement au Baby blues, considéré généralement comme un état physiologique après l’accouchement, la dépression post-natale nécessite une prise en charge médicale.

Les personnes souffrant de cette maladie présentent des symptômes dépressifs et anxieux et ont tendance à s’isoler. L’intensité des troubles rencontrés peut être plus ou moins importante et varie en fonction des personnes. Quoi qu’il en soit, ceux-ci sont très difficiles à vivre et deviennent même handicapants dans le quotidien des individus concernés.

La dépression post-partum disparaît rarement d’elle-même et doit faire l’objet d’un traitement médical approprié. Vous vous sentez concerné par cette pathologie et avez besoin d’aide ? N’attendez plus et réservez une téléconsultation psychologique.

Quelles sont les causes et facteurs de risques du trouble post-partum ?

Il n’existe pas de raison précise à l’arrivée de la dépression post-partum. En effet, elle présente des causes variées chez les femmes et chez les hommes également. En revanche, les spécialistes s’entendent pour dire qu’elle peut être due à une combinaison de facteurs intervenant simultanément pour son déclenchement.

Généralement, les troubles surviennent en raison de causes physiologiques tels que le manque de sommeil, la fatigue ou encore les changements hormonaux. On peut également admettre que les changements de vie contribuent fortement à l’installation d’un état dépressif ainsi qu’à son maintien sur le long terme. D’autre part, il est possible que les nouveaux parents se sentent dépassés par les contraintes et difficultés générées par l’arrivée du bébé. Cela peut notamment se traduire par la crainte de ne pas être à la hauteur ou de ne pas faire les choses correctement. De toutes les manières, les causes d’une dépression post-partum se rapprochent sensiblement à celles d’une dépression classique.

Les symptômes qui doivent vous alerter

Encore une fois, les symptômes liés à la dépression post-natale diffèrent d’une personne à l’autre. De même, certaines femmes peuvent présenter des signes assez légers, tandis que d’autres auront beaucoup plus de mal à vivre cette période. Si vous ou une personne de votre entourage rencontrez l’un des symptômes suivants après un accouchement, il est fort probable que vous souffriez d’une dépression post-partum :

  • Mauvaise humeur persistante ;
  • Tristesse profonde et inexplicable ;
  • Fatigue intense ;
  • Tendance à se culpabiliser et à se dévaloriser ;
  • Perte d’intérêt pour tout ;
  • Troubles du sommeil ;
  • Crises d’anxiété répétitives et permanentes ;
  • Irritabilité ;
  • Isolement ;
  • Perte d’appétit ;
  • Pensées suicidaires.

Selon le stade de la maladie, vous pourriez rencontrer l’un ou plusieurs de ces signes. Toutefois, n’attendez pas que votre état s’aggrave pour consulter un professionnel. La dépression post-partum présente des conséquences graves qui ne doivent surtout pas être minimisées. Au moindre doute, n’hésitez pas à vous faire aider par un psychologue en ligne ou un thérapeute dans votre ville. Vous souhaitez trouver un bon psychologue à Marseille ? Vous trouverez facilement un professionnel près de chez vous grâce aux annuaires spécialisées en ligne.

Que faire pour dépasser la dépression post-partum ?

Le diagnostic et le traitement de la dépression post-natale requièrent impérativement une attention médicale. Sans l’aide d’un professionnel, une dépression peut durer des années, et même avoir des répercussions irréversibles.

Suite à une consultation spécialisée, le médecin sera en mesure d’adapter un traitement en fonction des symptômes identifiés, ainsi que l’ampleur de la dépression diagnostiquée. Selon le cas, les personnes concernées peuvent être amenées à suivre une psychothérapie et parfois à prendre des antidépresseurs.

En alternance avec les solutions médicales, plusieurs moyens permettent d’en venir à bout de la dépression post-natale. Ainsi, voici quelques solutions pour s’en sortir :

  • Prendre du temps pour se reposer ;
  • Revoir son alimentation ;
  • Bannir les mauvaises habitudes (arrêter le tabac et l’alcool par exemple.) ;
  • Pratiquer des activités physiques pour s’aérer l’esprit ;
  • S’entourer des bonnes personnes.


Plan du site