Manifestations congnitives

Manifestations-congnitives

Les stress est une maladie psychosomatique due au dérèglement de l’humeur, très répandue de nos jours, qui vient s’attaquer à la fois à la psychologie et à l’organisme, pour laisser des traces désastreuses aussi bien sur l’activité de l’individu que sur sa productivité professionnelle. Aucune action coordonnée et réfléchie ne sera ainsi favorisée, à contrario, les dégâts du stress n’entrainent qu’un désinvestissement et un grand repli sur soi.

Les manifestations cognitives du stress

Plusieurs conséquences nocives sont dus au stress, et la détérioration va jusqu’à affecter les capacités intellectuelles des individus. Ainsi, on va assister aux phénomènes suivants : problèmes de mémoire, réduction de la concentration, déformation de la pensée, une utilisation faible des moyens de défense.

Les troubles attentionnels

L’un des principaux effets du stress est le trouble attentionnel, qui vient empêcher l’individu de se concentrer et d’être attentif dans certaines situations et ceci peut induire des trous de mémoires et beaucoup de problèmes à l’échelle professionnelle. C’est le cas des personnes assaillies par le stress ou souffrant d’une dépression.

Le manque de sommeil, l’anxiété, la péjoration de l’existence et le manque de confiance en soi, sont également des manifestations comportementales favorisant les troubles attentionnels.

La dépression

Le stress au travail est souvent facteur principal de depression. Voilà pourquoi, on doit tous être vigilants avant de se trouver dans une situation pareille. Tout syndrome dépressif va avoir un impact sur les capacités intellectuelles des individus et du coup va entraîner un affaiblissement de compétences.

Mais quels sont les symptômes de la dépression ?

Une dépression peut se manifester avec trois symptômes différents : psychiques, comportementaux et physiques et on peut facilement la reconnaitre.

Sur le plan psychologique, une dépression se révèle d’abord avec un sentiment de tristesse accrue et engendre une incapacité à éprouver du plaisir et une insatisfaction permanente, tout comme une personne qui vient de subir un deuil. Petit à petit elle se transforme en une douleur morale insupportable accompagnée d’idées suicidaires.

A la tristesse dépressive s’ajoute l’anxiété, une sensation de tension intérieure annonçant un danger imminent. Ce qui peut constituer une menace pour le sujet qui en souffre, parce qu’elle peut devenir paralysante et contribuer à une grande agitation. Dans le cadre professionnel, elle se cristallise sur un objet ou une situation particulière et s’accroit pour devenir « angoisse ».

Physiquement, elle est percevable : tremblement, gorge serrée, palpitations…

Outre l’anxiété et la tristesse, toute personne exposée au risque de dépression va avoir des troubles cognitifs qui auront un effet néfaste sur sa situation professionnelle et son avenir.